BIBOU, la Planète Nomade

15/03/2021

(Projet de roman illustré)

 Bien que ce Blog soit dédié à Patateman, il n’y a pas que les pommes de terre dans la vie. D’autres projets attendent de germer.

  Bibou est l’héroïne d’un projet de roman illustré, en cours de réalisation, dans lequel les personnages principaux sont des Planètes vivantes. Elle-même est née, comme ses semblables, dans un vaste Champ de Nébuleuses, véritable pouponnière d’étoiles, qu’elle adore explorer de long en large, ce qui lui vaut son surnom de Planète Nomade.

  Cette espiègle sphère rose, de 10 000 kms de diamètre, est une petite jeune âgée d’à peine 2 milliards d’années standards – ces mondes pouvant vivre entre 8 à 10 milliards d’années standards – mais comme Bibou a la bougeotte, vivre à sa surface n’est pas de tout repos pour ses Résidents… selon la distance qui la sépare de l’étoile la plus proche du moment, les conditions climatiques sont pour le moins farfelues et imprévisibles. Les Bibiots, (les Résidents de Bibou), peuvent bénéficier d’une chaleur torride de 45° C, à un froid piquant digne d’une ère glaciaire, jusqu’à -50° C, en l’espace d’une semaine, voire moins…

  De plus, la vitesse de rotation de Bibou pouvant fortement varier selon son humeur, une journée peut donc s’étaler jusqu’à 80 heures interminables et la gravité est si faible qu’un petit bond maladroit vous envoie directement au plafond ; puis… plus tard, la journée dure moins de 2 heures et on se traîne comme une limace, aplati par son propre poids…

 À force de musarder partout, Bibou se trimballe un cortège de petites lunes multicolores, attrapées ici ou là, au point qu’un petit anneau d’astéroïdes et autres cochonneries se forme petit à petit autour d’elle. Bibou a l’insouciance de la jeunesse, et le Champ de Nébuleuses est son énorme terrain de jeux.

 Elle aime bien aller papoter avec Verdômm, un monde arborant une belle teinte émeraude, surnommé la « Planète Molle » par ses semblables (sauf Bibou), et grincheux officiel du Champ de Nébuleuses. Cet astre vert est peuplé de Cristaux Philosophes, qui sont surtout des cailloux bavards. 

 Le problème, c’est qu’à chacune de ses visites, Bibou a la foutue manie de se coller à une trop proche distance de Verdômm, tout juste 10 000 kms, provoquant à chaque fois de monstrueuses tempêtes sur leurs surfaces respectives. De toute façon, les Bibiots, fatalistes depuis d’innombrables générations, se content à chacune de ces rencontres mouvementées de patienter en picolant ; il n’y a guère que quelques geignards pour prendre encore la peine de s’effrayer. Et parfois, Bibou refile involontairement à Verdômm quelques lunes dans la foulée. Cependant, malgré ses gamineries plus qu’agaçantes, il l’aime bien.

 De temps à autre, histoire de s’amuser, Bibou se rend dans les Nuées Euphorisantes pour se gaver de narcotiques gazeux – c’est la façon pour les Planètes vivantes de se mettre la tronche à l’envers – et quand son atmosphère est saturée de Gaz hilarant, les Résidents de Bibou ont droit à un festival d’hallucinations grotesques, dans un concert de rires interminables… heureusement que les Robots peuvent prendre le relais pour maintenir les infrastructures !

 De toute façon, l’évolution a veillé à ce que les formes de vie grouillant à la surface de Bibou soient adaptées à ces conditions de vie extravagantes.

 Après ces ivresses gazeuses, auxquelles sont abonnées de nombreuses Planètes vivantes, Bibou a toujours un sentiment de vide. Mais cette belle insouciance pourrait bien ne pas durer très longtemps… depuis quelques semaines standards, Bibou est rongée par une angoisse tenace, dont elle n’arrive pas à expliquer la cause. Son instinct la prévient qu’un danger inconnu approche du Champ de Nébuleuses, quelque chose contre laquelle Bibou et ses semblables ne feront pas le poids. Mais elle se refuse à quitter le Champ de Nébuleuses, car ses Résidents, privés de soleils, mourraient vite de froid…

 Si vous souhaitez faire connaissance avec ces Planètes loufoques, voilà un petit extrait à télécharger :

 Voilou.

 Pomme de terrement votre,

  Roland Fuente

À propos de patatemanblog

Dessinateur autodidacte.

Publié le 15 mars 2021, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :